Lettonie - Francija : Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija
Amitié, news et enchantements France - Latvija ♫ Draudzība, apmaiņa, sadarbību, starp Latvija un Francijā

Depuis la Lettonie et la France, média participatif d’informations entre lettons et francophones pour favoriser amitié et projets solidaires avec un des pays baltes enchanteur au nord-est de l’Europe.

JPEG - 3 ko
PressEurope
L’Europe sans PressEurope ?
Le premier site européen multilingue d’informations et de discussion fermera le 20 décembre

Sur ce site les lecteurs peuvent lire, partager et commenter les contenus : le meilleur de la presse européenne et internationale, traduit en dix langues.

Le Parlement européen a voté l’augmentation du budget de l’UE pour 2014 en attribuant à la Commission des ressources supplémentaires aux projets médias, dont Presseurop fait partie. Et pourtant ce siteweb indépendant d’informations européennes traduites en dix langues fermera le 20 décembre la veille des élections européennes marquées par l’indifférence et l’ignorance.

Article mis en ligne le 7 décembre 2013
dernière modification le 12 décembre 2013

par JB
Imprimer cet article logo imprimer

Pourquoi en Europe s’empresse-t-on
de stopper PressEurope
la veille des élections européennes ?

Presseurop.eu est le premier portail multilingue d’information générale en Europe. Lancé le 25 mai 2009 à l’initiative de la Commission européenne, il est animé par quatre entreprises de presse ayant une longue expérience dans le traitement de l’actualité générale et politique au travers des articles de presse internationale : Courrier international (France), Internazionale (Italie), Forum-Polityka (Pologne), et Courrier internacional (Portugal). Il bénéficie d’une entière liberté éditoriale. Son but : suivre l’actualité des Européens au travers de leurs presses et créer un nouvel espace public.

Courrier International a annoncé lors du comité d’entreprise la suppression de 22 emplois sur 79. Cette décision est liée à la perte d’un contrat avec la Commission Européenne pour la gestion du site PressEurop.

Le site PressEurop présente l’actualité vue par la presse européenne en dix langues. Il est animé par 11 journalistes. Ce plan risque d’entraîner le départ d’une trentaine de personnes travaillant à temps partiel.

Réunis en assemblée générale, les salariés de Courrier international ont dénoncé dans une "lettre aux actionnaires un plan "inacceptable,sans pertinence économique" et qui "ne s’accompagne d’aucun projet d’entreprise" signale le site LeMonde.fr (Courrier International est une filiale à 100% du groupe Le Monde)."Nous rappelons que Courrier international reste bénéficiaire, et qu’il a, depuis douze ans, contribué au redressement et à la bonne santé économique du groupe Le Monde.(...) L’ensemble des salariés de Courrier international est mobilisé pour s’opposer à ce projet qui met en péril l’avenir du journal."

Source  : Article de Presseurop du 2 décembre 2013

Le 20 décembre, Presseurop devrait s’arrêter. Notre contrat avec la Commission européenne, qui finance notre site, s’arrête à ce moment là et la Direction générale de la Communication, qui dépend de la vice-présidente Viviane Reding, nous a fait savoir qu’elle ne compte pas poursuivre le projet. Elle invoque des raisons budgétaires.

Le Parlement européen a pourtant voté une augmentation du budget de l’UE pour 2014 afin d’attribuer à la Commission des ressources financières supplémentaires pour les projets médias, dont Presseurop fait partie. La Commission semble préférer les consacrer à d’autres initiatives. Privés de ce financement, nous serons contraints de cesser notre travail.

Depuis son lancement en 2009, à l’initiative de la Commission, Presseurop s’est imposé comme l’un des tous premiers sites d’information indépendants sur l’Union européenne. Chaque jour, ses lecteurs peuvent lire le meilleur de la presse européenne et internationale, traduit en dix langues, partager et commenter ses contenus. Une communauté s’est ainsi créée, véritable embryon de citoyenneté européenne, qui a fait vivre le débat d’opinion autour de l’Europe grâce à sa plateforme de discussion multilingue unique. Pour les titres de presse et les journalistes, les intellectuels et les spécialistes — plus de 1 700 à ce jour — dont nous avons publié les articles, Presseurop a représenté un moyen d’élargir leur audience au-delà de leurs frontières linguistiques.

Nous regrettons que la Commission européenne, à quelques mois des prochaines élections européennes, qui s’annoncent cruciales pour l’avenir de l’UE, souhaite clore cette expérience, même si elle est très appréciée à la fois des lecteurs, des spécialistes des affaires européennes et des journalistes. Elle avait pourtant été encouragée à la poursuivre par une évalution indépendante. Elle a préféré suivre une autre voie, quitte à priver les citoyens européens d’un précieux outil de participation à la vie démocratique de l’Union.

Cet espace commun ne doit pas disparaître. Vous, sans lesquels nous n’aurions pas pu accomplir ce travail, pouvez nous soutenir en relayant cet appel, afin que la Commission européenne continue de soutenir Presseurop en 2014.

Si vous voulez que Presseurop continue, faites-le savoir : signez la pétition en ligne.

Suivez le mot-dièse #SavePE sur Twitter.

http://www.presseurop.eu/fr/content/editorial/4369771-sans-presseurop

Forum
Répondre à cet article


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS

2009-2014 © Lettonie - Francija : Informations, actualités, échanges, coopération, amitiés France- Latvija - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.78.36